04 juillet 2020

 

AFFAIRE BEJAMIN PIONNIER : LES ARTISTES PRENNENT LA PAROLE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite à notre brève du mois dernier consacrée aux tensions existant entre les musiciens de l’orchestre de l’Opéra de Tours et leur chef Benjamin Pionnier, le metteur en scène Pierre-Emmanuel Rousseau mais aussi plusieurs chanteurs et chanteuses ayant travaillé sous sa direction dans diverses productions récentes nous ont contactés afin de nous faire part de leurs sentiments sur cette affaire. Afin de respecter la pluralité des points de vue, nous nous faisons volontiers l’écho de leur parole.

 

Ces artistes parlent évidemment de leur propre travail avec Benjamin Pionnier et ne peuvent se prononcer sur les répétitions du chef avec l’orchestre ou sur certains problèmes d’ordres administratif ou économique. Ils insistent cependant sur le fait que le chef a dû faire face à des restrictions budgétaires comme à peu près tous les opéras de France, mais qu’il a réussi à préserver la qualité et l’originalité des programmations de l’Opéra de Tours, ce qui a permis au théâtre d’obtenir le label de « Théâtre lyrique d’intérêt national ». (Pour rappel, l’Opéra de Tours a programmé ces dernières années plusieurs œuvres rares, telles Philémon et Baucis de Gounod ou Les Fées du Rhin d’Offenbach en 2018 ; cette saison auraient dû être joués Giovanna d’Arco de Verdi ou Powder her face de Thomas Adès, productions malheureusement annulées en raison de la Covid 19).

 

Chanteurs et metteurs en scène soulignent le caractère passionné de Benjamin Pionnier, et l’un d’entre eux réfute absolument le reproche fait par les musiciens concernant une absence de références musicales : « Bien au contraire, ses connaissances sont énormes, notamment pour tout ce qui touche à l’histoire de l’interprétation des œuvres. Il fait en sorte que notre interprétation s’inscrive dans une continuité, dans le sillage de ou en opposition à ce qui s’est fait avant nous ».

 

Ces artistes ont trouvé sur la scène de l’Opéra de Tours de très bonnes conditions de travail, dans une ambiance à la fois agréable et très sérieuse. « Lors de la production à laquelle j’ai participé, Benjamin Pionnier a assisté à toutes les répétitions plateau, c’est peu banal dans le métier ! », précise une chanteuse.

 

Quels que soient les reproches faits à Benjamin Pionnier, tous, enfin, regrettent le tour particulièrement violent pris par l’affaire, et condamnent notamment les attaques verbales, les menaces, ainsi que certains faits (impacts de balle sur la façade du théâtre, croix gammée dessinée sur la porte de son bureau) qu’absolument rien ne saurait justifier.

 

 

Stéphane Lelièvre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Lelièvre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Lelièvre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Christian Dresse

© Marc Ginot