À MADRID, LA TRAVIATA "RITORNA A VIVERE"

pendant tout le mois de juillet, pour 27 représentations !  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas moins de 27 représentations de La Traviata sont programmées au Teatro Real de Madrid en juillet prochain ! Belle revanche sur l'annulation de ce qui devait être un événement majeur de la saison en cours : une série de représentations du chef-d'oeuvre de Verdi dans la production bien connue de Willy Decker (Salzbourg 2005).

Bien sûr, afin de respecter les normes sanitaires, certains aménagements seront nécessaires : 869 spectateurs seulement pourront être présents par représentation ; il s'agira d'une version semi-scénique réglée par  Leo Castaldi, l'assistant de Willy Decker. Les solistes garderont entre eux une distance de 2 mètres minimum ; dans la fosse, à laquelle on donnera sa dimension maximale de 140 m2, les 56 musiciens de l'orchestre joueront avec un masque, un pupitre individuel et observerons une distance de 1,5 m. distance entre eux. Certains musiciens (les vents notamment) auront des panneaux de méthacrylate placés devant leurs instruments. 

Quatre casts sont prévus, au sein desquels on trouvera notamment deux des plus prestigieuses Violetta du moment : Marina Rebeka et Lisette Oropesa. Les ténors Michael Fabiano, Matthew Polenzani et Ismael Jordi seront également de la fête, de même que les barytons Artur Rucinski et Nicola AlaimoNicola Luisotti dirige.

 

 

 

Informations ici : 

 

 

 

 

 

 

TEATRO REAL DE MADRID : LA SAISON PARFAITE ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La programmation 2020/2021 du Teatro Real de Madrid frise la perfection ! Il y en aura effectivement absolument pour tous les goûts l'an prochain sur la scène madrilène, et chacun devrait y trouver son compte :

 

- ceux qui ne jurent que par les classiques incontournables : Un Bal masqué, Elektra, Siegfried, Norma, Don Giovanni, Tosca,...

- ceux qui leur préfèrent la (re)découverte de raretés : Don Fernando, el emplazado de Valentín de Zubiaurre, Le Ballet royal de la nuit (spectacle sur des musiques de Jean de Cambefort,  Antoine Böesset, Michel Lambert, Louis Constantin, Francesco Cavalli et Luigi Rossi, également présenté à Nancy) ;

- les afficionados des grands noms, qui pourront applaudir Michael Fabiano, Ramon Vargas, Anna Pirozzi, Asmik Grigorian, Karita Mattila, Katarina Dalayman, Michael Spyres, John Osborn, Roberto Tgliavini, Yolanda,  Auyanet, Hibla Gerzmava, Xabier Anduaga, Max Emanuel Cencic, Julia Lezhneva, Sondra Radvanovsky, Anna Netrebko, Joseph Calleja, Jonas Kaufmann !

- les amateurs de créations ou d'opéras contemporains : Lessons in love and violence de George Benjamin, Transito de Jesús Torres ;

- les amateurs de baroque : Orlando furioso

 

En 15 spectacles sont ainsi représentés les répertoires français, italien, anglais, tchèque, allemand, espagnol ; les esthétiques baroque, belcantiste, romantique, contemporains, vériste,... Vraiment difficile de faire plus varié et plus équilibré. 

 

À n'en pas douter, Madrid sera l'an prochain l'une des (très) grandes scènes lyriques européennes ! 

FELICIDADES AL TEATRO REAL !!!

 

 


 

 

 

Stéphane Lelièvre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

gallery/le docteur miracle 1 (c) michel slomka

© Christian Dresse

© Marc Ginot

© Marc Ginot

gallery/madrid
gallery/76006-emilie-brouchon---opera-national-de-paris-la-traviata-17-18---emilie-brouchon---onp--13-

Marina Rebeka dans La Traviata à l'Opéra Bastille

© Emilie Brouchon